Samedi 3 Décembre : Provisoire(s) de Mélanie Charvy à 20:00 Théâtre de l’Opprimé

f-60e-5718c84698258

RESERVATION CONSEILLEE  (Les places sont à retirer 15 minutes avant la représentation)

 

 

Le statut de réfugiés est une notion récente dans l’histoire moderne. Le comité intergouvernemental pour les réfugiés, CIR est créé à la suite de la conférence d’Evian, organisée par les États-Unis en 1938. Cette conférence se donnait comme mission, suite à la création du Grand Reich de répartir entre plusieurs pays l’afflux des migrants juifs d’origine allemande et autrichienne et d’en sauver au-delà des 25 000 visas délivrés chaque année par les États-Unis. Aucune véritable solution ne sera trouvée. Aucun pays n’accepte de recevoir ces demandeurs d’asile sauf Cuba qui leur délivre des visas pour ensuite les refouler. La conférence de la honte valide en creux la démission réflexe des nations à accueillir des migrants. Et six millions de Juifs. Par vertu et certainement par conjuration, en 1951, une convention définit le statut des réfugiés et celui d’asile politique.
Nous en sommes là lorsque la pièce débute…

Autour de Mélanie Charvy des comédiens se sont immergés dans la réalité de l’accueil des migrants. ils ont vécu plusieurs journées au sein du centre d’accueil de France Terre d’Asile à Créteil, participé à des réunions d’acteurs sociaux en Centre de Rétention Administrative, parlé avec des migrants, interviewé de nombreux acteurs sociaux. Puis, ils ont improvisé durant deux mois des situations afin de théâtraliser la réalité des procédures de demande d’asile. Puis vint le temps de l’écriture et aujourd’hui la compagnie Les Entichés nous propose une pièce merveilleuse, rude et captivante qui ne laisse pas pourtant de nous faire rire.

 

Théâtre de l’Opprimé 78 Rue du Charolais, 75012 Paris

 

logo
Chronique de la pièce
pdf
Invitation

 

15 € pour les membres du collectif 

La représentation sera suivie d’un débat animé par Emmanuel Brassat (ebrassat@noos.fr) et David Rofé-Sarfati (Davidrofesarfati@gmail.com) avec la troupe et la salle.

David Rofé-Sarfati est Psychanalyste. Il est par ailleurs Critique de Théâtre.

Emmanuel est professeur de philosophie à l’Université de Cergy Pontoise (UCP) et formateur à l’Ecole Supérieure Professionnelle des Enseignants (ESPE) de l’académie de Versailles. Membre du laboratoire EMA/UCP, spécialisé en recherches sur l’éducation et la formation des enseignants. Son doctorat a porté sur l’épistémologie des conceptions pédagogiques dans la modernité. Il a par ailleurs donné des conférences sur la philosophie du théâtre et écrit sur la peinture contemporaine. Il collabore régulièrement aux activités des associations Dimensions de la psychanalyse et Psy-act où ses interventions et enseignements mettent en relation psychanalyse et philosophie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s