Samedi 16 Décembre 20h30 Les Autres de Jean-Claude Grumberg à l’épée de Bois.

LES AUTRES_01_0207.JPG

Jean Louis Benoit met en scène quatre textes de Jean Claude Grumberg autour du racisme au Théâtre de l’épée de bois avec Philippe Duquesne. C’est désopilant.

TARIF DU COLLECTIF 15 EURO.

Infos Pratiques.

Métro :
  • Ligne 1, arrêt Château de Vincennes
  • Sortie n°3 (en tête de train) pour accéder au bus n°112
  • Sortie n°6 (en tête de train) pour accéder à la navette
Bus :
  • Autobus n°112, arrêt Cartoucherie
  • Zone 3
  • Pass Navigo : dézonné les week-end, jours fériés et vacances scolaires
 Navette :
  • Départ : près de la station de taxis de Château de Vincennes
  • Circulation : 1 heure avant et retour 1 heure après chaque spectacle (jusqu’à minuit)
  • Pas de navette les lundis et samedis après-midi
En voiture :
  • Depuis l’Esplanade Saint-Louis (derrière le Château de Vincennes)
  • Longer le Parc Floral jusqu’au rond point de la Pyramide
  • Prendre à gauche
  • Continuer sur la Route du Champ de Manœuvre quelques mètres jusqu’à l’entrée du parking
  • Parking gratuit

 

 

 

Critique :

L’humour de Grumberg.

Les Autres se compose de quatre pièces courtes de Jean-Claude Grumberg. Ces pièces racontent la famille lorsque celle-ci construit autour d’elle pour se constituer en refuge, un muraillement; avec au-dehors les autres comme une menace un danger dans un délire paranoïaque et donc raciste. Au centre de la famille, un père fragile et peureux dans une partition vulgaire et agressive face à un autre diabolisé, donc méprisé et annulé. L’humour de Grumberg, humour juif de l’autodérision, pousse crûment les penchants des personnages, et on entend le mot bougnoule ou youtre. Dans une des quatre pièces, la famille transformée par une escale de leur croisière en touristes perdus déploiera l’ensemble du spectre franchouillard et vulgaire; de cette saynète suintera le malaise rance du racisme cependant que tamponné par la plume à l’humour délicat de Grumberg.

Une conjonction rare de talents.

D’abord les textes de Grumberg fidèles à son habitude savent rire du pire, et ont le génie de leur auteur de disséque …. (lire la suite) 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s