Théâtre

François de Mazières fait rebondir son mois Molière

Pour la première fois depuis plus de vingt ans, le Mois Molière de Versailles, manifestation programmée du premier au trente juin n’a pas lieu. Toujours au rendez vous de la création, François de Mazières a imaginé à l’approche de la rentrée treize jours de fêtes autour du spectacle vivant.

 

Depuis plus de 20 ans, le Mois Molière voulu par le maire François de Mazière, et animé par une armée de bénévoles dirigée par la précieuse Madame Lefèvre signe le lancement de la saison des festivals. Chaque année, du 1er au 30 juin, la manifestation voit affluer les comédiens à Versailles. Pour de nombreuses compagnies, il est un tour de chauffe avant le Off d’Avignon. Rappelons que le mois Molière est une manifestation de grande dimension : + de 100 000 festivaliers, 10 compagnies professionnelles de théâtre en résidence à l’année, + de 350 représentations (théâtre, musique, cirque, danse), dont 60% en entrée libre, + de 60 lieux investis dans les 8 quartiers de la ville (Grande écurie du château, Potager du Roi, Théâtre Montansier, ancien hôpital royal, galerie des Affaires étrangères de Louis XV, parcs, places et jardins…). Pendant un mois, les spectacles irriguent les quartiers. Toute la ville devient une grande scène. À côté des spectacles professionnels, le Mois Molière conjuguent les  jeunes talents, les amateurs et les troupes professionnelles. Le Mois Molière affectionne le grand répertoire dont Molière de fait mais aussi Shakespeare, Dostoïevski ou encore cette année un prometteur Gogol.

Apres l’annulation du Mois Molière, François de Mazières, maire de la ville, mais également créateur et directeur artistique du festival avait proposé aux compagnies de leur verser une avance d’un tiers au titre des spectacles sélectionnés qui seront joués en 2021. Rappelons que Versailles est également engagée depuis des années dans une politique de soutien et de promotion du spectacle vivant, et accueille pas moins de onze compagnies installées en résidence. Une minorité des compagnies invitées au feu Mois Molière 2020 a accepté l’avance de la ville pour des raisons comptables, mais aussi grâce au sauvetage mis en place par les dispositifs Macron.

François de Maziéres, infatigable amoureux du spectacle vivant, loin des jérémiades ou prophéties eschatologiques d’un petit nombre surmédiatisé enfourche le tigre et invente inspiré d’un poème de Théophile Gautier:  Plaisirs d’été. Ainsi du 25 août au 6 septembre, le festival Plaisirs d’été, première et probablement dernière édition permettra de découvrir plusieurs créations, qui avaient été prévues pour le Mois Molière. La programmation théâtrale se doublera d’une série de concerts. Corona oblige, il sera désormais nécessaire de s’inscrire préalablement, dès le 19 août, sur une billetterie en ligne afin d’ajuster au mieux la jauge des spectacles en fonction de l’évolution sanitaire. Au programme, nous avons repéré, Le Nez de Gogol mis en scène par Ronan Rivière qui maîtrise son sujet, Choses Vues de Victor Hugo et Le Tour du Théâtre en 80 minutes deux spectacles édifiants défendus par Christophe Barbier, l’hilarant Une Demande en mariage d’Anton Tchekhov mise en scène par Gwenhaël de Gouvello, et La Nuit des Rois de Shakespeare, une pièce si contemporaine sur le genre dans une adaptation et une mise en scène créée en 2008 par l’italien Carlo Boso.

 

 

 

lien de réservation

 

Visuel Le nez de Gogol crédit La Voix des Plumes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s